A- A A+
25 novembre 2020

Gabriel, parait-il! Que c'est ton septième livre et le dernier ?

Et quel titre "Nous étions quatre Amis" avec un grand A.

Jean-Louis (surnommé Loulou), Guy, Jean-François et toi Gabriel (surnommé à tes débuts le Biaou et plus tard le Têtard) l'auteur de cette histoire ou plutôt de ces aventures plus ou moins fantastiques et rocambolesques, avec comme personnages: les darlans, gardes-pêche, la douane, les balances, etc.

Tes amis :

-"Loulou" toujours fou amoureux et fourré dans des situations impossibles.

  • "Guy" et son épave de la digue des catalans, chargée d'amphores.
  • "Jean-François" le breveté mécanicien de l'aéronavale, ton dernier complice.

Avec un hommage à ton grand-père et ton ancien patron Henry DELAUZE.

Pour finir : tes dernières volontés à ton fils, clôturent toutes ces aventures.

C'est un tout petit résumé, tes lecteurs pourront vivre toutes ces péripéties, assis à l'ombre d'un parasol, les pieds dans leurs pantoufles, sirotant un pastis de Marseille.

Gaby je pense que je suis resté assez fidèle dans cette préface, qui va donner envie de lire, l'histoire de toute cette "Amitié" avec tes trois compères.

Ton Ami Jean Claude EUGÈNE

Cher Gabriel, dit Le Têtard,

Ce n'est pas par ta petite taille que tu es tombé dans l'aventure sous-marine dont tu as fait ton gagne-pain.

Tu as commencé par mettre très tôt la tête sous neau, quoi de plus logique, pour un petit marseillais, -é au Petit Nice dans le quartier de I'Endoume.

Tu as vécu les débuts de la plongée professionnelle et la grande aventure ( avec un grand A) de la COMEX, :ue tu cites souvent dans tes quatre premiers livres.

Tu as créé COCEAN, ta propre entreprise de travaux sous-marins, où, avec tes deux Amis : Charly et Jean-François, tu étais le troisième des Pieds Nickelés, le chef, mais surtout l'Ami.

Tu n'étais pas un patron expert-comptable, ni un lienri-Germain Delauze, ton ancien boss.

Tu aimais partager, avec tes deux acolytes, dont l'un rejoint le royaume de Neptune peuplé d'étoiles, qui illuminent le fond de la mer, son nouveau Paradis.

Que de situations fantasmagoriques plus ou moins cambolesques tu as vécu, sans les avoir provoquées.

Alors, mon ami Le Têtard, ce bouquin serait-il le dernier ?

Je souhaite à tes lecteurs de vivre avec passion toutes aventures à travers toutes ces pages.

Merci Gaby, pour la joie que j'ai eu à écrire ces quelques mots pour toi.

Jean Claude Eugène, vieux plongeur marseillais